sun2wheel | Titelbild Über Uns

L'équipe sun2wheel

La start-up sun2wheel combine les nombreuses années de savoir-faire et l'esprit d'innovation de l'équipe. Nous nous considérons comme un partenaire de nos clients et proposons des solutions de charge et d’accumulateur d'avenir.

sun2wheel | Karin Schäfer

Karin Schäfer

E-mail

"J'ai le droit de diriger la distribution et de la développer avec l'équipe".

sun2wheel | Nikola Gudelj

Nikola Gudelj

E-mail

«Ich begleite die sun2wheel-Kunden in ihre Elektromobilitäts-Zukunft.»

sun2wheel | Pascal Städeli

Pascal Städeli

E-mail

«Ich betreue die Kunden technisch und verantworte den After Sales.»

sun2wheel | Sandro Schopfer

Sandro Schopfer

E-mail

"Je continue à développer l'application sun2wheel et je m'occupe du projet V2X Suisse"

sun2wheel | Dominik Müller

Dominik Müller

E-mail

"En tant que Senior Advisor, je m'occupe de projets complexes et je suis disponible pour des formations et des conférences spécialisées".

sun2wheel | Marco Piffaretti

Marco Piffaretti

E-mail

"J'ai initié sun2wheel et je suis responsable des partenaires et des coopérations."

sun2wheel | Bruno Vitali

Bruno Vitali

E-mail

"Je conseille la Suisse italienne et la guide vers l'électromobilité".

sun2wheel | Victor Adalid

Victor Adalid

E-mail

"Je programme l'intelligence de l'application et du système supérieur".

sun2wheel | Über Uns Info

A propos de sun2wheel

La start-up sun2wheel AG, basée à Obernau (LU) et disposant d’un bureau de vente à Liestal (BL), a été fondée en décembre 2020. L’objectif de l’entreprise est de faire de la recharge bidirectionnelle (V2H/V2G) une norme et de proposer des solutions de recharge et de stockage intelligentes. Marco Piffaretti, pionnier de l’électromobilité, Sandro Schopfer, spécialiste en informatique, et Dominik Müller et Pascal Städeli, experts en énergie solaire, ont conçu un système intelligent de charge et de stockage (V2X) qui permet d’optimiser l’ensemble de la consommation énergétique des ménages, des immeubles ou des PME en intégrant l’électromobilité. Dans une prochaine étape, des services de stabilisation du réseau électrique doivent également être rendus possibles.