FAQ's
Nous répondons à vos questions.

Les FAQ et les explications des termes ne sont pas exhaustives et seront complétées en permanence.

Notion de charge bidirectionnelle

Dans le cas de la charge bidirectionnelle, la batterie du véhicule est utilisée comme réservoir intermédiaire d’énergie électrique (par exemple pour stocker l’excédent d’électricité solaire). Contrairement à la charge monodirectionnelle, qui est encore courante aujourd’hui, une station de charge bidirectionnelle permet donc, en cas de besoin, de réinjecter de manière ciblée de la puissance et de l’énergie électriques dans le bâtiment (V2H/V2B) ou dans le réseau d’alimentation électrique (V2G).

Notion de V2H (Vehicle-to-home)

Les voitures électriques à chargement bidirectionnel peuvent non seulement stocker de l’énergie électrique à des fins de conduite, mais aussi la réinjecter dans la maison. Le Vehicle-to-home permet donc d’alimenter son propre foyer avec l’énergie électrique stockée dans la voiture électrique. L’ensemble des processus de charge et de réinjection ont lieu derrière le compteur domestique et sont souvent utilisés pour augmenter le taux d’auto-approvisionnement au moyen d’installations d’énergie solaire.

Notion de V2B (Vehicle-to-building)

Comme pour le Vehicle-to-home, les voitures électriques à recharge bidirectionnelle peuvent non seulement stocker de l’énergie électrique à des fins de conduite, mais aussi la réinjecter dans le bâtiment avec plusieurs utilisateurs. Vehicle-to-building permet ainsi d’alimenter son propre immeuble ou son entreprise commerciale/industrielle avec l’énergie électrique stockée par la voiture électrique, souvent aussi dans le cadre d’une flotte de voitures électriques. De plus, le peak shaving permet d’écrêter les pics de charge internes au bâtiment. L’ensemble des processus de charge et de réinjection se déroule en aval du raccordement électrique du bâtiment.

Notion de V2G (Vehicle-to-grid)

Les voitures électriques à recharge bidirectionnelle peuvent non seulement prélever de l’énergie électrique sur le réseau, mais aussi la réinjecter dans le réseau en tant que partie d’un système énergétique intelligent. Cette opération est commandée par des signaux émis par le gestionnaire du réseau de distribution ou de transport et peut se faire aussi bien sur des places de recharge publiques qu’à l’intérieur des bâtiments via le raccordement au réseau. Les processus de charge et de décharge V2G d’un grand nombre de voitures électriques (pooling) servent dans le commerce d’énergie et à des fins de stabilisation en tant que services aussi bien dans le réseau de distribution que dans le réseau de transport. Le Vehicle-to-grid permet ainsi un couplage intelligent des secteurs.

Terme V2X (Vehicle-to-everything)

V2X est considéré comme un terme générique pour toutes les applications ci-dessus et exprime également l’utilisation combinée de plusieurs modes de fonctionnement. Par exemple, les voitures électriques à recharge bidirectionnelle dans un parking d’un grand immeuble peuvent être utilisées aussi bien pour optimiser la consommation propre et à des fins de peak shaving (V2B) que pour fournir des services de réseau (V2G).
L’alimentation autonome de consommateurs individuels et de réseaux isolés ainsi que la recharge d’autres voitures électriques complètent le tableau.

Où en est la technologie de recharge bidirectionnelle ?

Il existe de premiers fabricants, dont EVTEC, partenaire de sun2wheel, qui ont mis sur le marché des stations de recharge bidirectionnelles techniquement au point avec des connecteurs CHAdeMO. Celles-ci ont été préalablement testées de manière approfondie au cours de plusieurs années d’essais.
La recharge bidirectionnelle via les prises CCS standard en Europe n’est actuellement possible qu’avec nos stations de recharge two-way-digital et -10.
Au Japon, la technologie de recharge bidirectionnelle est obligatoire depuis des années pour tous les véhicules électriques !

La charge bidirectionnelle est-elle autorisée en Suisse ?

En principe, la recharge bidirectionnelle est assimilée à l’exploitation de batteries stationnaires. Si l’infrastructure de recharge respecte la recommandation de l’AES relative au raccordement au réseau des installations de production d’énergie (NA-EEA) et les normes techniques de sécurité électrique et de compatibilité électromagnétique, elle peut faire l’objet d’une autorisation lors de l’enregistrement auprès du gestionnaire de réseau de distribution.
A partir du 1.01.2022, les stations de recharge bidirectionnelles pourront être annoncées de manière régulière au moyen d’une demande technique de raccordement actualisée.
Tous les scooters électriques peuvent-ils être rechargés de manière bidirectionnelle ?

Non, malheureusement pas encore !
En principe, tous les véhicules électriques japonais peuvent se charger de manière bidirectionnelle, car cela est prescrit par l’État japonais. La charge bidirectionnelle est surtout possible pour les types de véhicules équipés de CHAdeMO, mais aussi dans un cas avec un câble de charge rapide CCS. En général, la recharge bidirectionnelle nécessite l’autorisation du constructeur automobile et la certification de la station de recharge pour le type de véhicule concerné.

Les types de véhicules actuellement disponibles qui autorisent la recharge bidirectionnelle sont les suivants :
– Nissan Leaf et e-NV-200 (camionnette) –> CHAdeMO
– Mitsubishi i-MiEV, Outlander et Eclipse Cross –> CHAdeMO
– Peugeot iOn et Citroën C-Zero –> CHAdeMO
– Honda e –> CCS

Plusieurs constructeurs automobiles ont annoncé l’approvisionnement du marché en modèles électriques à charge bidirectionnelle dans un avenir proche. D’une manière générale, il faut s’attendre à l’introduction d’une norme internationale d’ici 2025, qui réglementera également de manière contraignante la charge bidirectionnelle avec des connecteurs de charge CCS.
La Hyundai Ioniq 5 n’est pas bidirectionnelle au sens de Vehicle-to-home. On peut uniquement prélever une puissance limitée, monophasée, via une prise embarquée. Cela ne permet pas d’alimenter une maison.

 

La charge bidirectionnelle nuit-elle à la batterie de mon véhicule ?

Des années de pratique et d’études scientifiques ont démontré que les batteries au lithium sont très robustes. De plus, les derniers développements techniques ont pour conséquence d’augmenter encore la durée de vie des batteries. Comme la puissance de décharge lors de la charge bidirectionnelle est beaucoup plus faible que lors de la conduite (facteur 10 et plus), le vieillissement supplémentaire de la batterie est extrêmement faible. L’homologation des modèles de véhicules pour la charge bidirectionnelle par leur fabricant implique également le maintien de l’intégralité des prestations de garantie.

Que signifient les stations de recharge bidirectionnelles pour l'infrastructure de réseau électrique existante du bâtiment concerné ?

Le stockage intermédiaire et la réinjection ciblée de l’électricité solaire autoproduite permettent d’augmenter le taux d’autoconsommation d’un immeuble ou d’un site équipé d’une installation photovoltaïque et de réduire ainsi les coûts d’achat de l’énergie électrique.
Le raccordement bidirectionnel des véhicules permet en outre de réduire les pics de puissance en déchargeant les batteries en fonction de la charge. Cette réinjection permet à l’utilisateur de réduire les coûts du réseau en économisant sur le tarif de la puissance.
Si le nombre de véhicules réinjectés est important, la puissance de l’infrastructure de recharge peut même dépasser la capacité de la puissance de raccordement installée.

En quoi le V2X peut-il contribuer à la stabilité de l'approvisionnement en électricité ?

La charge et la décharge groupées des véhicules permettent de réduire les surcharges du réseau dues, par exemple, à l’injection irrégulière d’énergie solaire ou éolienne. 100 000 véhicules électriques raccordés au réseau avec ±10 kW chacun représentent par exemple une puissance de régulation décentralisée de ±1 GW. Cela correspond à la puissance de la plus grande centrale de pompage-turbinage de Suisse, Limmern. La moitié de l’énergie pouvant être stockée dans les 100’000 batteries suffit à alimenter 200’000 maisons individuelles moyennes en électricité pendant une journée.
Remarque : en Suisse, environ 4,6 millions de voitures sont immatriculées ; la puissance totale la plus élevée apparaissant dans le réseau électrique suisse se produit en hiver et s’élève à environ 9,5 GW.

Notion de ZEV (regroupement pour la consommation propre)

Les propriétaires d’immeubles collectifs, d’immeubles de bureaux et de bâtiments commerciaux peuvent mettre à disposition des locataires l’électricité solaire qu’ils produisent pour leur propre consommation. La solution de sun2wheel permet une facturation correcte en cas de regroupement pour la consommation propre.

Une station de recharge bidirectionnelle doit-elle être déclarée ?

Oui, une borne de recharge bidirectionnelle doit être déclarée à l’exploitant du réseau local, comme une borne de recharge simple. La demande technique de raccordement, qui peut par exemple être remplie et déposée par un électricien, sert à cela.
Comment déclarer une borne de recharge bidirectionnelle au gestionnaire de réseau ?

Pour cela, il faut utiliser le formulaire « demande de raccordement technique ». Celui-ci ne peut être rempli que par une personne certifiée, comme un électricien par exemple. Seule la section « Installations de recharge pour véhicules électriques » doit être complétée. Les données suivantes doivent être inscrites :
Type d’appareil : « station de recharge bidirectionnelle ».
Fabricant de l’appareil : « sun2wheel AG ».
Type d’appareil : « two-way-digital » ou « two-way-10 ».
Raccordement : 3x400V
Courant nominal appareil : 16 A
Puissance nominale appareil : 10 kVA
Cos Phi : 1
DC Charge du véhicule
Max. Puissance de prélèvement du réseau : 10 kVA
Charge max. Puissance de prélèvement du réseau : 0
Puissance réglable par le VNB : 0 kVA à 0 kVA
Puissance réglable par l’exploitant : 0 kVA à 10 kVA
Puissance active contrôlable : Non
Interface entre la borne de recharge et le gestionnaire de réseau de distribution disponible : Non
Remarque de l’entreprise déposante : « Pour la régulation de la charge ainsi que de la décharge, l’énergie du bilan est mesurée. Ainsi, il est garanti qu’aucune énergie n’est réinjectée dans le réseau ».

 

La station de recharge bidirectionnelle fonctionne-t-elle aussi en cas de panne de courant ?

Non, la station de recharge bidirectionnelle n’est pas encore compatible avec l’îlot et ne peut pas fonctionner en cas de panne de courant. De même, notre station de recharge n’est pas encore compatible avec un bâtiment alimenté en autarcie. Nous travaillons à ce que nos systèmes soient prochainement utilisables dans une installation isolée.